Suite aux précédents chapitres  des 30 sept.,3 oct.,17 oct. et 9 nov. 2010 

Force est de constater que nombres de villes et petites communes ont pris le problème à bras le corps, depuis déjà pas mal de temps.
Certaines municipalités  ont  mis en place la gratuité des transports en commun,  le prêt de vélos, se sont équipées de véhicules électriques, sans compter  la réalisation de nouvelles infrastructures respectueuses de l'environnement, entr'autres.
Chacun de nous, dans sa région, peut constater les efforts qui sont faits par les mairies, les préfectures aux travers d'actions ambitieuses.
YVES DUTEIL, Maire de Précy sur Marne, est à l'origine avec son équipe, de nombreuses initiatives, comme cette idée de débarcadère sur la marne: les barges qui acheminent les déchets par voie d'eau permettent d'éviter la circulation de 15 camions.
Et nous les particuliers, dans nos gestes au quotidien ?
Sont-ils utiles ? quand on voit le saccage de la planète un peu partout dans le monde ( voir dans les articles précédents: la forêt  boréale, la forêt amazonienne)
OUI, ils le sont, parce que, additionnés, ils sont comme les petits ruisseaux qui font les grandes rivières; et de se souvenir  de cette phrase de mère TERESA, quand on lui disait " c'est bien peu, ce que je fais, une goutte d'eau", elle répondait" la mer est pleine de gouttes d'eau".
Merci à vous de me raconter vos petits gestes de tous les jours.
Voici quelques exemples des miens:
J'utilise des ampoules basse consommation, ne laisse pas les appareils en veille, baisse le chauffage la nuit.
Je prends des douches et non des bains. J'arrose mes jardinières sur la terrasse avec l'eau de lavage des légumes, pendant que d'autres récupèrent l'eau de pluie pour leur jardin.
Ce qui me choque, c'est l'utilisation de la climatisation trop tôt quand la belle saison arrive, alors qu'il ne fait pas encore très chaud dehors. Quel gâchis !! Il m'est arrivé d'avoir froid dans certains lieux publics, où les employés se couvrent et risquent des maux de gorge. En plein été, l'écart  entre la température extérieure et intérieure est trop élevé.
Je ne gaspille pas le papier en pensant aux arbres.
Je ne me sers de l'imprimante qu'en cas de nécessité. Je fais des blocs de brouillons avec le verso de certains courriers ou publicités destinés à la poubelle. çà me sers pour les listes de courses. Mes petits-enfants s'en servent pour leurs gribouillages.
J'achète de préférence des produits de ma région, et des produits de saison qui n'ont pas trop voyagé. Dur dur !! pour le chocolat ( rires)
Sur les courtes distances, je me déplace à pieds le plus souvent possible, ou je prends le bus.
Pourquoi laisser tourner le moteur de la voiture, quand on s'arrête pour téléphoner, où si l'on attend quelqu'un ?
L'enjeu est de taille, en pensant à la planète que nous allons laisser à nos enfants.
Issue d'une famille modeste, des grands-parents petits agriculteurs, et un père artisan imprimeur, nous ne pouvions pas nous permettre le moindre gaspillage; alors pour moi, ces gestes là sont des habitudes prises depuis ma plus tendre enfance.

Je voudrais finir en rendant hommage à Y.A.BERTRAND dont je ne manque aucune émission" vu du ciel", et le remercier pour son interview du PRINCE CHARLES. Nous avons découvert un ardent défenseur de l'environnement.

Au plaisir de vous lire