J'ai eu un véritable coup de coeur pour cette magnifique région, que je ne connaissais pas.

J'ai découvert, en m'interressant à leur histoire depuis les temps anciens, combien le texte de la chanson d'Yves DUTEIL " les corses", était criant de vérité.

C'est pourquoi, je vous invite à le lire après avoir réécouté et revu la vidéo de mon article précédent.

Leur devise "  souvent conquise, jamais soumise"

Si un jour vous allez là-bas, vous comprendrez que sur le continent, on a souvent une idée complètement fausse de la vraie nature de ses habitants.

Ils ont toujours un village

Une histoire ou un surnom
Par les traits de leur visage
On sait presque d'où ils sont

La famille est de Favone
De Sartène ou de Porra
Et Dieu sait si l'eau est bonne
Dans les sources par là-bas

Si la porte est entr'ouverte
On peut apporter son cœur
L'amitié vous est offerte
Sans manières, avec bonheur

Dans le tonneau que l'on perce
Et l'agneau qui cuit déjà
Dans la myrte que l'on verse
Et les mots qu'on ne dit pas

C'est ici dans leur silence
Que je viens chercher la paix
La sagesse et l'insouciance
Pour y garder mes secrets

Je m'y sens comme en famille
Dans la chaleur d'autrefois
Quand les odeurs de revia
Se réveillent au feu de bois...

Quand l'histoire y prend les armes
Le bonheur s'y gagne aussi
La colère à fleur de larmes
Le cœur au bout du fusil

Le feu coulant dans leurs veines
Brûle aussi dans leurs mémoires
Pour fêter ceux qui reviennent
Au soleil de leur regard

Que les hommes y chantent ensemble
D'un seul cœur, et par magie
C'est l'amour qui les rassemble
Et l'espoir qui les unit

Et des siècles de révolte
De ferveur et d'harmonie
Donnent au miel qu'on y récolte
L'avant-goût du paradis

Ils sont porteur de légendes
Mais leur vie n'y suffit pas
Car leur mémoire est si grande
Qu'on y perd à chaque pas

Comme au cœur de la montagne
Lorsqu'au détour de la nuit
Leurs chansons vous accompagnent
Ils ressemblent à leur pays

Ils ont toujours un village
Un histoire ou un surnom
Par les traits de leur visage
On sait presque d'où ils sont

Et si l'argent, les misères
L'espérance ou bien l'amour
Leur font passer des frontières
Pour s'en aller sans retour

Ils sont Corses et ils le restent pour toujours x2